.
 
AccueilFAQRechercherS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Le développement dogmatique de l'Eglise

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Admin
Admin
avatar

Nombre de messages : 125
Age : 31
Localisation : Reims, France
Profession de foi (religion) : Catholique romain
Date d'inscription : 04/01/2008

MessageSujet: Le développement dogmatique de l'Eglise   Mar 11 Mar - 12:21

Voici ce que nous affirmons. La vérité de la révélation est indivisible. Depuis les premiers chapitres de la genèse jusqu'aux derniers chapitres de l'Apocalypse, depuis l'Eden situé en Orient jusqu'à la Nouvelle Jérusalem descendant des cieux, cette vérité tient en une seule et même appellation : la divino-humanité, l'union de Dieu avec sa créature. Cette unique et immuable vérité, inscrite dès le début de l'humanité comme une attente (pour les païens) et comme une promesse (pour le peuple de Dieu) est devenue un évènement grâce à la manifestation dans la chaire du véritable Dieu-Homme Jésus-Christ, centre personnel de l'universelle divino-humanité. La vérité du Dieu-Homme déjà venu dans la chair et qui doit encore venir dans sa gloire, cette unique vérité contient en elle-même toute la plénitude de la révélation néo-testamentaire.

L'humanité chrétienne depuis ses origines a été obligée de se tenir invariablement à cette vérité dans son unité, mais elle ne pouvait pas (en raison de sa nature humaine) l'embrasser tout d'un coup dans toute la plénitude de ses définitions particulières : ces dernières devaient, dans le combat contre les erreurs, se découvrir peu à peu à l'esprit de l'Église, dans la mesure où elle faisait sien l'esprit du Christ.

On ne doit pas oublier que la révélation chrétienne n'est en d'aucune manière épuisée par une vérité abstraite purement théorique, mais qu'en elle ces deux voies sont unies : la vérité et la vie. Et si l'Église, dans sa vie, au témoignage de l'apôtre saint Paul, se développe harmonieusement, grandissant de force en force pour devenir un homme parfait à la pleine stature du Christ, alors, de façon corrélative, elle doit se développer aussi dans l'esprit du croyant, s'élevant de lumière en lumière, de vérité en vérité.

Une telle ascension a eu lieu sans aucun doute : telles ou telles vérités de la foi (contenues dans l'unique vérité de la divino-humanité, vérité donnée dès le début, absolument immuable et indiscutable toujours et partout par tous les fidèles) sont passées sans aucun doute dans la conscience de l'Église d'une moindre clarté de détermination à une plus grande, elles sont passées pour ainsi dire à l'extérieur, elles se sont manifestées, comme les différentes parties et les différents organes d'un être unique et indivisible qui ne se font connaître que progressivement et se particularisent au cours du développement de cet être à partir d'un embryon originel, à peine observable mais toutefois parfaitement réel, intérieurement déterminé et plein de vie.

Si quelqu'un se scandalise de voir des sujets religieux comparés à des organismes naturels, qu'il aille donc discuter avec l'Apôtre et avec l'Évangile : c'est de là que nous prenons ces comparaisons. Pour garder l'unanimité, on peut céder sur tout sauf sur la vérité elle-même. Ainsi, si quelqu'un n'aime pas la doctrine du développement dogmatique, qu'il parle d'une découverte sous divers angles des vérités chrétiennes dans les définitions dogmatiques de l'Église universelle ; si l'on n'aime pas ces termes de "dogma explicitum" et de "dogma implicitum", laissons les aux théologiens latins, mais n'allons pas rejeter pour autant une différence historiquement incontestable entre les dogmes qui ont été explicités et définis par toute l'Église et des dogmes qui n'ont pas reçu de l'Église l'explication d'une définition. Pour de nouvelles formules discutables, n'allons pas récuser un fait ancien indiscutable. Ou bien ce fait lui même serait-il douteux ?



Par Vladimir Soloviev
Le développement dogmatique de l'Église(Desclée)
Chapitre 8 : extraits de "Notre thèse"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.forum-evangelisation.com
 
Le développement dogmatique de l'Eglise
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Le relativisme dogmatique (Pie XII)
» Egypte : l’Eglise copte condamnée parce qu’elle ne reconnaît pas le divorce
» l'eglise trouve ou l'argent ?
» Saint Basile le Grand Docteur de l'Eglise et commentaire du jour "Au milieu de vous se tient..."
» Un membre de l'Opus Dei à la tête de l'Eglise de Belgique

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
FORUM DE LA NOUVELLE EVANGELISATION :: Accueil du Forum de la Nouvelle Evangelisation :: Forum Catholique et oeucuménique :: Théologie Catholique :: Apologétique, Exhortations et Ressources pour l'évangélisation-
Sauter vers: