.
 
AccueilFAQRechercherS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Ce que nous révèle la mort de Muhammad...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
totocapt
Membre actif
Membre actif
avatar

Nombre de messages : 64
Age : 35
Localisation : France
Profession de foi (religion) : agnostique sympathisant chrétien orthodoxe
Date d'inscription : 31/03/2008

MessageSujet: Ce que nous révèle la mort de Muhammad...   Sam 5 Avr - 3:45

Suite à sa campagne contre l'oasis juive de Khaïbar en 628, Mahomet prit possession du lieu, et tous habitants furent réduits en esclavage. Mahomet ramena de cette guerre deux belles captives, Safia, la fille de son ennemi implacable Houyey, et Zaïnab bint al-Hârit, la sœur de Marhab, ancien chef juif de Khaïbar tué par Ali. Tandis que Safia fut libérée par Mahomet pour dot, car destinée à devenir son épouse, Zaïnab essaya de se venger de celui qu’elle regardait comme le meurtrier de son frère et de ses coreligionnaires. Dissimulant ses sentiments de haine, elle feignit un profond attachement pour Mahomet et gagna ainsi sa confiance.

Un jour, alors que ses disciples donnaient un banquet en l'honneur de Mahomet, semble-t-il pour célébrer ses récentes victoires, notamment celle de Khaïbar, elle servit de la viande empoisonnée, sous
forme d'un agneau rôti. Mahomet, trouvant au mets un goût désagréable, le rejeta (d'autant que selon certains, l'épaule parla à Mahomet en disant: "Ne me mange pas, car je suis empoisonné!" Very Happy ). Bashar
(al-Barra' b. Marûr), l'un de ses compagnons, qui en avait avalé une bouchée, mourut sur-le-champ.

Interrogée par le prophète sur le motif de ce crime, Zaïnab lui répondit : "Tu as fait endurer de cruelles souffrances à mon peuple ; je me suis dit que si tu n’étais qu’un vulgaire despote, ta mort serait
une délivrance pour mon peuple ; serais-tu, au contraire, prophète, alors mon poison n’aurait aucune action sur toi." Elle fut exécutée. A la suite de cet incident, Mahomet ordonna à ses soldats de ne se servir de la vaisselle enlevée aux Juifs qu’après l’avoir trempée dans de l’eau bouillante... Or, et c'est là que ça devient intéressant, car malgré la promptitude avec laquelle Mahomet avait rejeté le morceau
empoisonné, malgré les ventouses qu'il se fit appliquer aux épaules, la malignité du poison semble-t-il pénétra la masse du sang, abrégea ses jours et lui fit éprouver de violentes douleurs jusqu'à sa mort. C'est de retour à un pèlerinage à la Mecque en 632 que Mahomet fut prit de fièvres qui l'acheva en quinze jours: sur son lit de mort, au paroxysme des douleurs il termina par une imprécation contre les Juifs, à la perfidie desquels il dit devoir sa mort ; il s'écria : " Que les Juifs soient maudits de Dieu " ... Quoi penser de tout cela finalement?

Le chrétien Abd al-Masih b. Ishâq al-Kindi écrit déjà au début du 9e siècle que ce poison fut la cause de sa mort. Ce n'est pas impossible en tout cas qu'un poison ou une toxine résiduelle affaiblisse petit à
petit le corps humain, facilitant à terme une infection pouvant être mortelle, un peu comme le SIDA face au système immunitaire. Son contradicteur musulman Abdallâh b. Ismâîl al-Hâs'imî n'a en tout cas
apparemment rien trouvé à redire à cela... Al-Kindi précisera à la suite de cette affirmation que "... si Muhammad en avait mangé et si rien ne lui était arrivé, cela aurait été un signe et une preuve de
l'authenticité de sa prétendue prophétie ... car tous les prophètes sont gardés et préservés par la sollicitude dont ils sont l'objet de la part de Dieu ..., d'autant plus que tu as lu, dans le saint Evangile,
ce que le Christ déclara à ses disciples ... 'Même si vous buvez le poison mortel, il ne vous fera aucun mal' [Marc 16v18]..." : A méditer pour tous les musulmans, vraiment...

Je rajouterais à ceci que l'Ancien Testament donne la clef permettant de comprendre pourquoi le poison n'est d'aucun d'effet sur celui qui est en communion parfaite avec Dieu. Tout simplement parce que si Dieu soumet l'homme à l'épreuve du poison (sous-entendu, ne le protège pas par sa divine présence), c'est par conséquence de son péché ("... Car le salaire du péché, c'est la mort ..." (Romains 6v23) ). En effet, nous voyons ceci clairement avec le prophète Jérémie: "... Rassemblement! Gagnons nos villes fortifiées pour y être réduits au silence, puisque Yahvé notre Dieu nous réduit au silence et nous abreuve d'eau empoisonnée, parce que nous avons péché contre lui ..." (Jérémie 8v14). On voit la même idée dans un autre passage: "... ils ont suivi l'obstination de leur coeur, ils ont suivi les Baals que leurs pères leur avaient fait connaître. C'est pourquoi, ainsi parle Yahvé Sabaot, le Dieu d'Israël: Voici, je vais lui donner, à ce peuple, de l'absinthe à manger et de l'eau empoisonnée à boire ... " (Jérémie 9v13-14)

Muhammad, même après son pélerinage à la Mecque de mars 632, souffrait tant qu'il lui arrivait de hurler de douleur. Pourtant, toujours aussi passionné par de futures razzias, il appella Ossâma le 26 mai 632, un de ses chefs militaires, et lui confia le commandement d'une nouvelle expédition vers les confins de l'empire byzantin, du côté de la Transjordanie. Le jeudi, il lui remit l'étendard devant être porté, et
lui transmit ses dernières instructions. Mais peut-après, il fut contraint de garder le lit. Le lundi 8 juin 632 au matin il parut se porter mieux; or dans la journée l'état se dégrada rapidement jusqu'à une mort brutale, que l'on a vu plus haut. Dès lors les musulmans se demandèrent: pourquoi Allah n'a-t-il pas averti son Messager, de façon à lui communiquer les instructions nécessaires pour les fidèles?

Le problème était que les musulmans ne connaissaient pas vraiment la Bible, évidemment, et ne pouvaient pas savoir que l'empoisonnement passé de Muhammad, qui a donc laissé une très probable trace dans l'organisme de celui-ci, a pris avec le temps toute son ampleur, physique et spirituelle. Ampleur prise avec les passions humaines et guerrières de Muhammad, qui étaient bien éloignées de l'amour de Dieu manifesté en Christ, et celles-ci contribuaient encore plus avec le temps à affaiblir l'organisme du prophète de l'Islam. Ces passions l'ont enraciné dans son égo, et donc son péché: en conséquence de quoi Dieu ne pouvait que le laisser aller à la mort, et tout "prophète" qu'il disait être, l'abandonner à son lent empoisonnement. En final, une mort brutale, alors qu'il poursuivait sa vie comme si de rien n'était, sans voir où Dieu n'était pas, c'est-à-dire le péché... A force de s'aveugler dans son péché, on développe naturellement des attitudes qui pour Muhammad, équivalait à une condamnation à mort.
Ainsi, en s'écriant " Que les Juifs soient maudits de Dieu ", on ne peut que penser à un passage comme: "... Si un homme nourrit de la colère contre un autre, comment peut-il demander à Dieu la guérison? ..." (Ecclésiastique 28v3) ... Dommage que Muhammad n'ait pas mieux connu la Bible...


Dernière édition par Admin le Sam 5 Avr - 15:41, édité 1 fois (Raison : Mise en page)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
totocapt
Membre actif
Membre actif
avatar

Nombre de messages : 64
Age : 35
Localisation : France
Profession de foi (religion) : agnostique sympathisant chrétien orthodoxe
Date d'inscription : 31/03/2008

MessageSujet: Suite et fin   Sam 5 Avr - 12:56

Permettez-moi de compléter le tout avec cette parole de Jérémie, qui
montre bien que l'épreuve du poison est valable pour tout homme
pêcheur, y compris des prophètes: "... C'est pourquoi, ainsi parle Yahvé Sabaot contre les prophètes: Voici, je vais leur faire manger de l'absinthe et leur faire boire de l'eau empoisonnée, car, venant des prophètes de Jérusalem, l'impiété s'est répandu dans tout le pays. Ainsi parle Yahvé Sabaot: N'écoutez-pas les paroles de ces prophètes qui vous prophétisent; ils vous dupent, ils débitent des visions de leur coeur, rien qui vienne de la bouche de Yahvé; ..." (Jérémie 23v15-16)... On ne peut pas être plus clair!

Les passions des faux prophètes, quel que soit leur arrière-plan
spirituel, montre une disposition de coeur au départ plutôt enclinte au
mensonge: "... Jusqu'à quand y aura-t-il au sein des prophètes des gens qui prophétisent le mensonge et annoncent l'imposture de leur coeur?
..." (Jérémie 23v26). Or il va de soi que ce genre de disposition
éloigne cet individu de Dieu, et le laisse en proie à des entités qui
elles, n'ont aucun scrupule avec le mensonge: "... Voici donc que Yahvé a mis un esprit de mensonge dans la bouche de tes prophètes qui sont là,
mais Yahvé a prononcé contre toi le malheur ..." (2 Chroniques 18 v22).
Le goût des razzias de Muhammad, même peu avant sa mort, et leurs
"célestes récompenses", montre que sa logique de mensonge justifiant
cela était une fuite en avant vers la mort, déjà programmée par le
poison ingéré: "... Amasser des trésors par une langue menteuse: vanité fugitive de qui cherche la mort
..." (Proverbes 21v6). Si Dieu n'était pas avec cet homme et qu'une
entité autre parlait en lui, quel intérêt avait cette entité à partager
avec Muhammad cette logique de fuite en avant, et de ne même pas
chercher à le sauver des effets nocifs de son poison? Parce que tout
simplement cette entité se complaisant dans le mensonge obéit elle-même
à une logique de mort. "... Vous êtes du diable, votre père ... Il était homicide dès le commencement ... il est menteur et père du mensonge ..." (Jean 8v44). Musulman, sache que "... l'homme de sang et de fraude, Yahvé le déteste ..." (Psaume 5v7 ).
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Caleb
Membre important du forum
Membre important du forum
avatar

Nombre de messages : 157
Age : 31
Localisation : Reims, France
Profession de foi (religion) : Catholique romain
Date d'inscription : 06/02/2008

MessageSujet: Re: Ce que nous révèle la mort de Muhammad...   Lun 7 Avr - 9:10

Bonjour,

Merci totocapt pour ces informations.

Cette question en effet vraiment sensible chez les musulmans honnetes, car si il est avéré que Muhammad est effectivement mort par suite d'un empoisonnement, alors cela signifierai clairement qu'il n'est pas un Prophète de Dieu.

En effet, les musulmans qui aiments citer le chapitre 18 du livre du Deutéronome pour parler de Muhammad, sont sans aucun doute ignorant à ce sujet mais pas au point d'omettre que ce passage dit bien qu'un vrai prophète ne peut pas mourrir assassiné.

C'est pourquoi il n'existe pas de discours unis sur la question. D'ailleurs j'aimerais pouvoir avoir des sources islamiques sures a ce sujet: il serai interessant de comparer les sources disant d'un coté que Muhammad n'est pas mort empoisonné et celle disant qu'il a été assassiné par empoisonnement.

Merci d'avance pour les personnes qui pourront nous éclairer à ce sujet.

En Christ

_________________
Je crois en l'Eglise, Une, Sainte, Catholique et Apostolique (Symbole des Apotres)

1Tm 3:15- Si toutefois je tardais, il faut que tu saches comment te comporter dans la maison de Dieu - je veux dire l'Église du Dieu vivant - colonne et support de la vérité.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
totocapt
Membre actif
Membre actif
avatar

Nombre de messages : 64
Age : 35
Localisation : France
Profession de foi (religion) : agnostique sympathisant chrétien orthodoxe
Date d'inscription : 31/03/2008

MessageSujet: Re: Ce que nous révèle la mort de Muhammad...   Lun 7 Avr - 11:22

Je n'ai pas eu accès aux sources directes, mais certains hadiths et certains historiens musulmans dans la Sîra (biographie de Muhammad) affirment ce genre de mort. Les hadiths qui l'évoquent ne seraient pas faibles.

Les juifs, qui eux connaissaient la Bible et les indices pour statuer sur la véracité des dires d'un prophète, savaient que c'était un moyen de vérifier les prétentions de Muhammad: "... Ensuite, il fit réunir tous les Juifs et leur demanda "Direz vous la vérité si je vous demande quelque chose?" "Oui, répondirent ils". "Avez vous mis du poison dans ce mouton?" "OUI dirent ils encore". Et quelqu'un vous a portés à le faire ?" demanda-t-il. "Nous avons voulu nous débarasser de toi, au cas où tu aurais été menteur; par contre, si tu es vraiment un prophète, cela ne te fera rien".

Le Prophète avait demandé à ses compagnons de ne pas l'ensevelir après sa mort, car il serait élevé au ciel. Mais après trois jours, son cadavre commença à dégager une odeur fétide, et ses disciples, déçus de son mensonge, le mirent en terre. La tradition musulmane prétendra que c'est Mahomet qui aurait finalement choisi, après sa mort, de ne pas s'élever et de finir comme le commun des mortels... Quand à son compagnon Omar, il aurait alors dit : "que la langue de ceux qui disent qu'ill est mort soit arrachée !" ..."

http://www.webzinemaker.com/admi/exec/print.php3?ident=philo-&rubr=3&id=276800 Ali ben Djoudj al Fariari, extrait de "la vraie vie de muhammad"

Permettez-moi de vous apporter les références d'un autre érudi musulman, indien celui-là: Safiyyu Ar-Rahman al Mubarakfuri, n'est pas n'importe qui! Il est à l'origine de l'ouvrage "Ar Rahiq Al Makhtum - Le Nectar Estampillé 'Analyse de la Biographie Prophétique'", qui a eu le premier prix lors du concours organisé par la Ligue Islamique Mondiale en tant que meilleure oeuvre biographique sur la vie du prophète de l'Islam. le livre fut appelé pour une nouveklle traduction "Mohamed l'ultime joyau de la prophétie". On ne lui a jamais fait reproche de raconter des anneries, au contraire. D'autant que, spécialiste des Hadiths, il a travaillé au Centre de la Sunnah, qui est affilié à l'université islamique de Médine, en Arabie Saoudite...

On peut trouver ceci dans son ouvrage: "... Le prophète Mohammed est mort en fin de matinée le lundi 12 du mois de
RABI AL AWWAL de la onzième année de l'hégire. Le prophète , était
alors âgé de 63 ans , il est mort suite à l'effet de poison qu'il avait ingurgité à Khaybar. Il dit à aïcha "je
ressens encore la souffrance que m'a fait éprouvé la nourriture que
j'ai mangé à khaybar, l'heure est venue ou je dois périr sous l'effet
de ce poison
..."

Pour moi c'est clair, ite missa est! Wink
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Ce que nous révèle la mort de Muhammad...   

Revenir en haut Aller en bas
 
Ce que nous révèle la mort de Muhammad...
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Vénération de la croix " Avec Toi, nous passons de la mort à la vie "
» Qu''est-ce qui nous attend après la mort ?
» Dieu nous révèle à nous-mêmes.
» Et si après la mort il n'y avait rien ?
» Que nous révèle la transfiguration du Seigneur ?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
FORUM DE LA NOUVELLE EVANGELISATION :: Accueil du Forum de la Nouvelle Evangelisation :: Forum islamo-catholique :: La Foi islamique :: Muhammad est-il un vrai Prophète de Dieu?-
Sauter vers: